De nos jours il existe des codes d’identification uniques et universels pour la quasi-totalité des produits qui s’achètent et se vendent – ils sont généralement adoptés pour éviter toute ambigüité ou confusion et pour accroître le rendement des chaînes d’approvisionnement. Le marché du vin fin a longtemps souffert de problèmes liés à la complexité des noms de produits, qui se traduisaient fréquemment par des erreurs et des retards dans les transactions. Cependant, en dépit de la forte valeur du produit et de sa chaîne d'approvisionnement sans égal, ce n'est qu'en 2011, avec l’adoption du « Liv-ex Wine Identification Number (L-WIN) », le numéro d’identification des vins, que le secteur du vin fin s’est enfin doté d’une norme. Neil Taylor, directeur des services de données chez Liv-ex, s’intéresse au rôle et à la valeur de l’identification universelle sur le marché du vin fin.

Identifier exactement le bon livre, le bon produit, parmi des millions d’autres n’a rien de nouveau pour les professionnels et les commerçants intervenant dans ces secteurs. Pour l’industrie du livre, il y a l'International Standard Book Number (ISBN), pour le secteur de la vente au détail c’est le Global Trade Identification Number (GTIN), dont les agences gèrent le système de codes-barres. Dans les deux cas il s'agit de systèmes standardisés et universels conçus pour éviter des erreurs de communication, de transfert et de référencement. Ils permettent de se passer de descriptions écrites et sont la clé qui permet de déterminer quel article dans une base de données correspond à tel autre dans une autre base de données – ce qui s’avère particulièrement utile dans les transactions entre entreprises.

Pourquoi l’identification unique présente-elle un intérêt pour le vin fin ?

Les producteurs et négociants de vin fin utilisent depuis toujours différentes conventions pour la dénomination de leurs produits, souvent en fonction des aspects de l’étiquette du vin qu’ils estiment être les plus importants. C’est un problème auquel l’industrie du vin a dû s’adapter pendant des centaines d’années et qui est encore accentué par des différences, des abréviations et des contractions. Par exemple, pour beaucoup « Grange » renvoie à « Penfolds », bien que plus 200 vins comportent « Grange » dans leur titre.

Pour des humains il est possible (quoique pas toujours) de comprendre de quoi on parle. On ne peut pas en dire de même des ordinateurs. Il est très rare que l’on utilise le nom complet d’un vin. Il est encore plus rare qu’il soit écrit ou saisi de manière homogène dans chaque système, document ou formulaire lorsque le vin fin est créé, transporté, commercialisé, acheté, vendu ou entreposé. En fait, les informations sur le vin sont généralement enregistrées plus de dix fois pour une même transaction et reprises plusieurs fois pour quelconques futures transactions.

La valeur des échanges de vins fins à travers le globe a augmenté pour atteindre la somme estimée de 4 milliards USD par an aujourd’hui. Ce chiffre montre que le vin fin a un public de plus en plus nombreux et que les volumes échangés augmentent partout dans le monde, en particulier via Internet. Étant donné la demande accrue, une plus grande transparence des prix et des marges plus faibles, il devient nécessaire de favoriser l’efficience en s’appuyant sur l’automatisation technologique.  Il est impératif que les transactions soient parfaites du premier coup.

Pourquoi est-il donc si important que les systèmes informatiques communiquent ?

Les erreurs sont une perte de temps et d’argent. Les systèmes informatiques doivent être en mesure de communiquer pour accroître l’automatisation et l’efficience, augmenter les capacités et réduire les erreurs. Cela prend du temps de transférer manuellement des informations depuis des systèmes de gestion des stocks de vins fins vers un système de gestion d’entrepôt, ou d’un registre des ventes vers le processus de sortie des produits. Même l’administrateur le plus consciencieux qui soit peut faire des erreurs. En introduisant son propre code d’identification normalisé, le marché du vin fin peut réduire ses coûts, les délais de règlement des transactions et éliminer les risques. Enfin, le but est d’accroître la confiance tout le long de la chaîne d’approvisionnement et d’améliorer l’expérience des professionnels de l’industrie.

 

Qu’est-ce que L-WIN ?

Adopté en 2011, « Liv-ex Wine Identification Number (L-WIN) », le numéro d’identification des vins de Liv-ex est un code numérique unique de sept chiffres qui peut être utilisé pour identifier un vin fin spécifique de façon rapide et précise. Il permet l’échange de messages entre systèmes et par Internet, donnant ainsi aux professionnels du métier la possibilité de partager plus facilement des informations.

L-WIN permet aux entreprises vinicoles de conserver leur système favori de dénomination tout en introduisant un nouveau code universel. Chaque L-WIN se réfère au vin lui-même, c’est-à-dire au producteur, à la marque ou au vignoble. Les six premiers chiffres du code constituent l’identifiant unique de chaque vin, le septième étant un « chiffre de vérification » qui minimise les erreurs de saisie. Des informations supplémentaires, comme le millésime, le conditionnement ou la taille de la bouteille peuvent être ajoutées à L-WIN selon un format standard. Ces données peuvent également être ajoutées dans des champs séparés.

L-WIN crée un langage commun qui remédie aux problèmes de ressaisie et d’absence de concordance en reliant les méthodes de dénomination des vins de différentes sources à un identifiant unique. Pour Liv-ex, les codes L-WIN constituent le fondement de la bourse des vins, intervenant dans la gestion et le partage de données sur les prix, les services de règlement et de distribution, en passant par l’optimisation du stockage de Vine.

Comment adopter les codes L-WIN ?

Aujourd’hui il existe des codes L-WIN pour chaque vin coté, échangé sur Liv-ex ou stocké par Vine. Un nouveau code L-WIN est généré pour tout nouveau vin qui y est introduit. Liv-ex veille à ce que les codes L-WIN soient précis et à jour pour tous les vins traiter par les membres de la plateforme.

Les codes L-WIN peuvent être obtenus librement conformément aux termes de la licence OpenData (http://opendatacommons.org/). Aujourd’hui, Liv-ex propose des services qui permettent à tout système spécialisé dans les vins fins d’être relié à la base de données L-WIN pour rechercher des vins et trouver des correspondances. Elle permet à ses membres de réaliser des gains d’efficience considérables dans leurs systèmes internes et dans les communications le long de la chaîne d’approvisionnement, ainsi que dans les transactions qu'ils réalisent via Liv-ex Exchange et Vine.

De nombreux négociants et fonds d’investissement ont maintenant intégré L-WIN à leurs systèmes et sont en mesure d’échanger plus facilement des informations par voie électronique, ce qui les aide à accroître leurs capacités. Début 2015, un outil en ligne sera lancé pour permettre à tout un chacun de télécharger, de trouver des correspondances et d’épurer des listes complètes de vins. Il sera alors plus simple d’intégrer L-WIN dans des systèmes existants.

London City Bond, Vinotheque, eRobertParker et Liv-ex ont tous adopté L-WIN de sorte que les membres et les clients de leurs systèmes et services soient déjà ou deviennent des utilisateurs du code. Les systèmes de gestion des vins fins – notamment Vision et Vintner – et les progiciels de gestion intégrée (PGI) de chez Microsoft et Magento intègrent également désormais la structure L-WIN. Les négociants et prestataires logistiques ont ainsi la possibilité d'adopter L-WIN par ce biais.

Les perspectives

Sur une place de marché morcelée, changeante et de plus en plus mondialisée, le besoin de simplification se fait de plus en plus pressant. L-WIN a été créé pour répondre à cette nécessité : c’est un langage commun que n’importe qui peut adopter  À l’avenir, le secteur sera amené à évoluer constamment – en particulier du point de vue technologique – car les acteurs du marché des vins fins chercheront à profiter des nouveaux gains d’efficience et des nouvelles possibilités qui s’offriront à eux. Pour que L-WIN reste intéressant, il devra évoluer et se développer pour répondre aux besoins du marché. En tant que dépositaire de L-WIN, agissant pour le bénéfice du marché, Liv-ex travaillera en collaboration avec ses utilisateurs pour y veiller.