De l’« or liquide » pour Noël : les Sauternes en 2020

By October 21, 2020Francais

Deux Sauternes moelleux viennent de faire leur apparition sur le marché, juste à temps pour les fêtes de fin d’année. Les Yquem et Rieussec 2018, commercialisés avec des remises considérables par rapport aux sorties de l’année dernière, se sont vendus via La Place durant le mois de septembre. Selon les premières impressions, la qualité de ces deux vins serait élevée. L’Yquem 2018 a reçu 97 points de la part de Jane Anson qui l’a qualifié d’« excellent », louant « sa puissance et son équilibre ». La critique a également apprécié le Rieussec 2018 (94), le décrivant comme un vin « extrêmement attractif […] élégant et raffiné ».

Sur le marché secondaire, de nombreux millésimes physiques de Sauternes restent néanmoins disponibles à des prix bien inférieurs à ceux de ces nouveautés. De plus, les meilleurs Sauternes constituent encore aujourd’hui la porte d’entrée la moins onéreuse sur le marché des grands vins. En 2020, l’on pouvait acheter en moyenne 5 caisses de Sauternes « Premiers crus » pour le prix d’une seule caisse d’un Premier cru rouge bordelais. Une bonne nouvelle pour les acheteurs, étant donné que le Sauternes est le vin de Bordeaux le plus cher à produire.

Mais parmi tous ces « bons rapports qualité-prix », que doivent choisir les acheteurs pour leur réveillon de Noël ?

En partie grâce à sa valeur comparativement plus élevée, l’Yquem est resté le Sauternes le plus populaire sur le marché secondaire : jusqu’ici en 2020, il compte pour plus de la moitié des échanges en valeur (52 %), tandis que les Rieussec et Suduiraut, moins chers, ne représentent chacun que 10 % des échanges. Au niveau des millésimes, ce sont 2009 et 2015, acclamés par la critique, qui dominent le marché. Actuellement, le millésime 2007, très bien noté, se négocie avec une remise de 24,8 % par rapport à son prix de sortie en 2008. En comparaison, le Liv-ex 100 a enregistré une hausse de 19 % sur la même période.

Depuis le début de l’année, l’indice Sauternes 50, qui suit l’évolution tarifaire des dix derniers millésimes physiques des cinq Sauternes les plus recherchés, est en hausse de 1,7 %. En son sein toutefois, l’évolution des sous-indices est plus nuancée. D’un côté, le Suduiraut enregistre la meilleure performance avec une hausse de 4,6 % ; suivi des Rieussec et Yquem, en hausse respectivement de 3,2 % et 2,6 %. D’un autre côté, le Coutet a vu sa valeur diminuer de 2,4 %, tandis que, après les baisses de prix enregistrées au cours des deux derniers mois, le Climens enregistre à ce jour sur l’année un déclin de 8,6 %. Dans tous les cas, l’« or liquide » de la région bordelaise semble fin prêt pour Noël.