Nouvel An chinois 2021 : les meilleurs Bordeaux sous le signe du Buffle

By February 3, 2021Uncategorized

En Asie, le marché secondaire est déjà influencé par l’avènement de l’année du Buffle.

Cette année, la fête la plus importante en Chine, le Nouvel An chinois ou fête du printemps, aura lieu le vendredi 12 février. Selon le calendrier zodiacal chinois, 2021 correspond à l’année du Buffle ; et au nombre des années également placées sous le signe du Buffle, on trouve 2009, 1997, 1985, 1973 et 1961.

L’influence de l’année du Buffle s’est déjà fait sentir sur la demande d’achats en provenance d’Asie. 2009, la dernière année placée sous le signe du Buffle, correspond au deuxième millésime le plus échangé jusqu’ici en 2021.

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, la provenance des vins millésimés 2009 exportés vers l’Asie est répartie entre la Bourgogne, la Champagne, l’Australie, et dans une moindre mesure l’Italie (Piémont), Bordeaux s’appropriant l’essentiel du gâteau (71,1 %), la région bénéficiant de la plus forte affinité auprès des acheteurs asiatiques.

L’enthousiasme qu’a suscité le millésime 2009 des vins bordelais parmi les critiques, sans compter qu’il s’agit d’une des années préférées de Robert Parker, a longtemps séduit les acheteurs asiatiques. Il n’est donc pas surprenant de retrouver le millésime 2009 en tête des échanges de Bordeaux sur le marché asiatique en 2021 (13 % de part de marché en valeur).

Millésime 2009 : Part de marché régionale en valeur sur le marché asiatique en 2021

Le millésime 2009 a été lancé au plus fort du marché haussier dirigé par la Chine, les vins de Bordeaux connaissant alors une demande presque insatiable. Dans l’année précédant la sortie de ce millésime, l’indice Bordeaux 500 progressait en effet à un rythme moyen de 1,8 % par mois.

De plus, le critique le plus influent des Bordeaux à l’époque, Robert Parker, ne tarissait pas d’éloges à son égard. Après sa première dégustation des vins en fût, R. Parker déclarait : « en ce qui concerne certains Médocs et Graves, 2009 pourrait bien se révéler être le meilleur millésime bordelais que j’ai jamais dégusté en 32 ans de critique ». Deux ans plus tard, lors de la sortie physique du millésime, R. Parker ajoutait : « 2009 est le plus grand millésime bordelais que j’ai dégusté depuis 1982, et nous avons ici une version moderne, mais grandement améliorée ».

Et d’autres critiques ont en effet partagé cet avis. Nous avons dressé ci-dessous la liste des dix Bordeaux 2009 dont la valeur a le plus augmenté depuis leur sortie en 2010, tous ayant obtenu une note parfaite de 100 points auprès d’un ou une critique au moins.

Certains, comme le Beauséjour Duffau-Lagarrosse 2009 que R. Parker avait qualifié de « légende des temps modernes » puisqu’il était « incontestablement le plus grand Beauséjour-Duffau produit depuis les années 1990 », ont affiché de superbes rendements allant jusqu’à 187 %.

Le Clos Fourtet (RP 100, LPB 95), « un des plus grands Bordeaux de la jeune génération que j’ai eu le plaisir de goûter » comme déclarait R. Parker en 2011, a vu sa valeur augmenter de plus de 180 %, bien que Lisa Perrotti-Brown MW ne lui attribuait plus que 95+ huit ans plus tard. Les vins figurant en tête de la liste ci-dessous témoignent de l’influence qu’a encore à ce jour R. Parker sur le marché bordelais, donnant à ceux qui ont choisi d’acheter ces vins à leur sortie plus d’une bonne raison de célébrer le Nouvel An chinois.

Que vous ayez l’intention ou non de boire un millésime de l’année du Buffle lors des festivités à venir, nous aimerions vous souhaiter à tous un très joyeux Nouvel An chinois. Mais maintenant que j’y suis, qu’ai-je donc fait de ce château Latour 1961 ?